Recherche

Sujets

Benjamin W.L. Derhy Kurtz étudie les industries créatives et les institutions culturelles (en particulier l’industrie télévisuelle, le cinéma et l’industrie musicale), à travers quatre prismes complémentaires :

  • les personnels et le fonctionnement économique de l’industrie (mesures du succès et relations sociales) ;
  • la représentation des personnels de ces industries par la presse ;
  • les pratiques de production, de narration et de diffusion (en particulier au travers du transmédia) ;
  • et enfin les audiences de ces productions, à savoir les publics.

Laboratoires

Benjamin Derhy Kurtz est un sociologue spécialiste de la télévision, des médias, de la culture et du transmédia. Enseignant-chercheur à Avignon Université, il est chercheur et a été chercheur dans les laboratoires suivants :   

Projets

Il travaille et a travaillé sur les projets suivants :

Projet pluridisciplinaire sur les Fake News (candidat au financement Agorantic 2021) (2020- )

Laboratoire Biens, Normes, Contrats (LBNC) – EA 3788 ; Laboratoire Informatique d’Avignon (LIA) – EA 4128 ; Laboratoire Culture et Communication (LCC) – EA 7542 ; d’Avignon Université.

Sous la responsabilité scientifique de Guillaume Champy           

Benjamin Derhy Kurtz travaille en collaboration avec des chercheurs en droit (Guillaume Champy et Cécilia Darnault) et en informatique (Richard Dufour) sur un projet de recherche ayant pour thème les infox, ou « fake news ». Ils s’intéressent aux approches différenciées pluridisciplinaires de la définition de la fake news, au mécanisme de propagation en communication, informatique et sciences cognitives, à la politisation des fake news à travers les procédés de labellisation en tant que tel ou au contraire de légitimation, et enfin à la responsabilité : du jugement privé à l’impunité juridique. B. Derhy Kurtz, G. Champy, C. Darnault et R. Dufour travaillent ainsi à l’organisation d’une conférence internationale les 10 et 11 juin 2021, suivie d’un ouvrage collectif, avant d’aborder la conception d’un projet à long terme et de plus grande ampleur.

Étude des publics et non-publics de la culture à Esch, Luxembourg (Capitale Européenne de la Culture 2022) (2019-20)

Laboratoire Culture et Communication (LCC)– EA 7542 d’Avignon Université              

Sous la responsabilité́ scientifique d’Emilie Pamart et de Jean-Christophe Vilatte      

La ville d’Esch-sur-Alzette a sollicité des chercheurs du LCC afin qu’ils réalisent un travail de production de connaissances sur les publics et non-publics de la ville, ainsi que sur leurs pratiques. Il est attendu de ces données qu’elles viennent compléter, voire optimiser, les évaluations auprès des publics conduites par le service Culture. Benjamin Derhy Kurtz a travaillé sur la première partie d’une étude qualitative et exploratoire (Focus Group) à Esch portant sur le rapport vécût au territoire et des représentations des publics et des non publics de la culture et posant les jalons d’un programme de recherches de plus grande ampleur visant à nourrir la politique culturelle de la ville luxembourgeoise. Il a également travaillé sur la préparation et la présentation d’une communication (en anglais) lors d’un symposium international du LabEx ICCA, qui s’est tenu à Paris en janvier 2020.

Objectifs des médias en termes de représentation du festival : Trans Musicales de Rennes (2019-20)

Laboratoire Culture et Communication – EA 7542 d’Avignon Université            

Sous la responsabilité scientifique de Damien Malinas et de Raphaël Roth

Benjamin W.L. Derhy Kurtz y menait une recherche sur la manière dont les médias – télévision, en ligne, radio, et presse écrite (parmi lesquels TVRennes, France 3 Bretagne, Arte (Tracks), France TV (Culturebox), France Info, RFI, Radio Campus, Les Inrocks, Rolling Stone, Télérama et Ouest-France) – fixent leur objectifs vis-à-vis de leur représentation de festivals tels que les Trans Musicales, à travers des entretiens avec producteurs, présentateurs et dirigeants, dont le résultat sera notamment un chapitre dans l’ouvrage dirigé par les responsables scientifiques. Ce travail s’inscrit dans la recherche du LCC sur les Trans Musicales, au sein du projet de recherche ANR GaFes « Galerie des Festivals », qui avait pour objectif de former un Observatoire des festivals à partir d’un corpus de festivals composé des Rencontres Trans Musicales de Rennes, du Festival d’Avignon, du Marché du film à Cannes, des Vieilles Charrues et du festival.